Les programmes de l'enseignement des mathématiques vont tous dans le même sens : l'usage des calculatrices scientifiques est devenu obligatoire dès la première année du secondaire et l'usage des calculatrices graphiques est vivement conseillé dans le nouveau programme de quatrième année.
Dès l'école primaire une familiarisation avec la calculatrice semble une évidence.

De quoi devez-vous tenir compte lors de l'introduction d'une calculatrice dans votre classe?

  Pour l'enseignement primaire une calculatrice effectuant les 4 opérations est suffisante. Mais il peut être envisagé de prendre une calculatrice qui permet le calcul sur les fractions.

  Au premier et deuxième degrés du secondaire, il est préférable de choisir une calculatrice scientifique pouvant aussi être utilisée au deuxième degré et troisième degré à orientation non scientifique. Il faut donc veiller à ce qu'elle possède puissances, racines, fonctions trigonométriques (+ inverses), fonctions statistiques. Une calculatrice graphique permet aussi une introduction plus pédagogique de certaines parties du cours dès le premier degré et rappelons quelle est vivement conseillée en quatrième année.

  Au troisième degré du secondaire le choix dépend fortement de la section choisie. Le nouveau programme de cinquième devrait rendre obligatoire l'usage d'une calculatrice graphique dans les sections à orientation scientifique. Les sections avec peu d'heures de mathématique devraient pouvoir continuer à utiliser leur calculatrice de première.

  Pour l'enseignement technique supérieur et universitaire à orientation scientifique, une calculatrice programmable et fonctions avancées avec possibilités graphiques est souhaitable.

Il est préférable que tous les élèves et l'enseignant disposent de la même calculatrice. Une utilisation uniforme a beaucoup d'avantages:

  Pas de concurrence malsaine entre les élèves qui ont une machine chère et ceux qui ont une calculatrice simple.

  Confort pédagogique : même si un professeur pouvait connaître le fonctionnement de tous les modèles, il reste difficile de donner les suites d'instructions à une classe entière.

  Possibilité d'utilisation d'un modèle overhead pour projection.

  Confection de note de cours ou de feuilles d'exercices intégrant des images d'écran familières à tous les élèves.

  Renvoi précis au manuel d'utilisation pour chaque application.

  Possibilité d'échange de données et de programmes.

Un achat groupé effectué par l'école ou l'association des parents permet d'avoir un prix très avantageux. En plus, tous les élèves disposeront de leur calculatrice au même moment.

Il y a trois possibilités:

  Ou bien l'élève paie sa calculatrice et en devient propriétaire.

  Ou bien l'école prête une calculatrice par le biais du "Prêt des Livres" et l'élève paie un montant de location et éventuellement une garantie. Ceci permet aux élèves de toujours disposer de la calculatrice la plus adaptée à leur niveau.

  Ou bien le professeur met les calculatrices à disposition des élèves durant les heures de cours. Les machines sont rangées dans une armoire dans le local. Cette façon de faire peut être envisagée dans l'enseignement primaire et pour des calculatrices chères utilisées au troisième degré.

Pour obtenir même un meilleur prix il est possible que plusieurs écoles déposent leur commande ensemble, le plus grand l'achat total, le mieux le prix unitaire. Bien entendu, la livraison et la facturation peut rester fidèle à chaque école séparément.